Aller au contenu principal

 

 

Mot du président

 

 

RESPECTER LE DROIT DE LA COLLECTIVITÉ

 

En tant que résidents de La Noblesse, plusieurs choses sont disponibles pour l’ensemble de notre  population.

Lorsque de l’équipement, des meubles, des objets ou services sont réquisitionnés par certains résidents pour des besoins personnels, cela prive la collectivité de leur utilisation.

Pour clarifier, voici quelques exemples.

1) Lorsque quelqu’un emprunte une table et des chaises dans des salles de lavage pour son utilisation    personnelle, cette personne prive les autres résidents de l’utilisation collective de ces meubles.

2) Lorsque des paniers, porte-bagages ou autres sont empruntés et gardés trop longtemps dans un appartement, vous privez la collectivité.

3) Lorsque du vandalisme ou du bris   d’équipement  est fait, vous privez   encore la collectivité.

4) Lorsque des choses disparaissent ou sont volées, encore là, la collectivité en souffre.

Une résidence comme la nôtre est un petit quartier dans une ville. Nous sommes privilégiés et heureux d’avoir des biens et des objets qui appartiennent à tous. Ceux-ci sont pour l’utilisation normale de toute notre communauté.

Il faudrait penser, lorsque nous utilisons des biens collectifs, c’est pour nous tous. Le, JE / MOI, ne s’applique pas quand nous sommes un si grand nombre à      utiliser ces biens. Ce concept peut être difficile à capter pour certaines personnes. Selon nos expériences de vie, nous ne voyons pas les choses de la même manière.  Par contre, il faut respecter les autres et le droit commun.  Avec des efforts et du temps tout peut se faire.

Les Bons Vivants de La Noblesse font beaucoup pour notre collectivité et c’est une des raisons de notre existence.

Notre demeure est ici. Ensemble, si nous travaillons tous dans la même direction, nous pouvons continuer à maintenir un haut niveau de bonheur, d’agrément, de plaisir et surtout d’appartenance à notre communauté.

Pensons pour la collectivité et continuons à nous aider à avoir une belle qualité de vie à La Noblesse.

Merci et au mois prochain.

 

                                                                         Jacques Parent, président